Domaine Kreydenweiss – Andlau – Portes ouvertes

Après avoir eu la chance de participer à plusieurs portes ouvertes du Domaine Kreydenweiss à Andlau, je rends enfin compte de ces journées de partage et de passion. Poussez les portes, entrez et laissez vous porter par vos émotions…

Par hasard, vous croiserez Antoine Kreydenweiss dans ses vignes, avec son sécateur, sa pioche ou avec son cheval pour travailler le sol. Vous pourrez aussi le croiser, baskets de Trail aux pieds, sur les sentiers qu’il connait par coeur autour d’Andlau. Plus facile, venez le rencontrer lors des portes ouvertes du domaine en général fin mars de chaque année.

C’est l’occasion de découvrir le fruit de son travail et de l’ensemble de son équipe. Vous avez la possibilité de découvrir l’ensemble des vins du domaine, qu’ils soient déjà en bouteille ou toujours en cours d’élevage. Vous pourrez aussi découvrir les vins du Domaine Kreydenweiss à Manduel dans le Gard : Costières de Nimes, Vin de Pays du Gard mais aussi leur huile d’olive, assemblage de 8 variétés d’olives cultivées en biodynamie.

Pour le Masterclass de 2017, en cours de chemin, Antoine nous a donné quelques explications sur le Grand Cru Wiebelsberg. Mais c’est au coeur du Grand Cru Kastelberg, son voisin direct qui domine la commune et l’Abbatiale d’Andlau que nous avions rendez-vous avec le temps.

Rejoint par son père Marc, et verre en main, nous écoutions les paroles d’Antoine sur ce terroir particulier, difficile à travailler et pentu. Anecdote pour comprendre le labeur des vignerons sur cette de schistes : « Il aura fallu 5 jours à 5 personnes pour planter 250 nouveaux pieds de Riesling à l’aide de barre à mine » ou encore « En été, si tu pioches, c’est le matin ». L’exposition du coteau est effectivement plein sud et il peut y régner des chaleurs étouffantes. 

Voici les vins dégustés et quelques commentaires associés :

2015 : vin encore en cours d’élevage. Chaleur – ample – Epices et salinité.

2014 : superbe matière – tannique  En comparaison, le Wiebelsberg, c’est du fruit, le Kastelberg, c’est du tanin, les raisins sont comme ça.

2013 : période de vendanges : très froid. Un vin très droit, citron – minéral et très salin.

2008 : premier millésime d’Antoine, seul. Nez citronné. Bouche socle, belle matière. Une finale tonique, minérale.

2007 : millésime à 4 mains : Marc et Antoine. Un mois de septembre chaud et un temps magnifique. Nez évolué, citrons confits. Bouche épicée sur le poivre blanc. 

1993 : millésime froid. Influence de la biodynamie. Généralisation de l’intérêt de la malolactique (mal vu en Alsace car elle gommait l’aspect pariétal du vin). Nez grillé. Un vin bien patiné, long avec une superbe matière.

Quand déguster le temps avec les explications de ceux qui ont su tirer le meilleur de leur terroir est accessible. Merci pour ce moment suspendu à vos lèvres et pour nous en avoir mis plein les papilles.

En 2019, le Masterclass portait sur le terroir du Clos Rebberg avec quelques riesling et pinot gris. Un lieu au calme avec une vue sur Andlau et ses 3 grands crus : Kastelberg, Wiebelsberg et Moenchberg. Plus d’infos sur ces 3 grands crus sur le site du CIVA. Un bel instant de partage et d’échanges au coeur de ce terroir de schiste bleu. Une dégustation très bien décrite par Pierre Radmacher dans son blog.

Domaine Kreydenweiss – 12 rue Deharbe – 67140 Andlau

http://www.kreydenweiss.com/alsace/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s